Rechercher

đŸ‘» 🎃 ApprĂȘtez vous Ă  avoir peur đŸ˜°âš ïžđŸ˜±


C'est Halloween, l’occasion de vous prĂ©senter des artistes et des Ɠuvres de l'Histoire de l'Art terrifiantes đŸ˜°đŸ‘»

Dans notre Top DĂ©croissant on retrouvera :

  • 5 / Le Cri - d’Edvard Munch (1863 – 1944)

L’artiste torturĂ© Edvard Munch est un peintre norvĂ©gien qui exorcisait ses dĂ©mons Ă  travers sa peinture




L’Ɠuvre : Le Cri ( skri - en norvĂ©gien ) rĂ©alisĂ©es entre 1893 et 1917, c’est une version d’une sĂ©rie de 5 Ɠuvres (trois peintures, un pastel et une lithographie)


âžĄïž Pour crĂ©er son personnage effrayĂ©, Munch s’inspire des momies du peuple pĂ©ruvien Chachapoya. Ce personnage reprĂ©senterait l’artiste lui-mĂȘme et sa propre angoisse existentielle. Il couvre ses oreilles pour Ă©chapper Ă  ce fameux cri « infini ».


âžĄïž En 1883, un volcan nommĂ© Krakatoa subit une grosse Ă©ruption, crĂ©ant dans les pays nordiques des couchers de soleil rougeoyants, dont l’Artiste s’inspire. Accompagnant l'allĂ©gorie de la douleur, l'artiste crĂ©er un ciel apocalyptique aux teintes rouges flamboyantes.



  • 4 / Le Cauchemar - Johann HeinrichFĂŒssli (1741-1825)

L’Artiste Johann Heinrich FĂŒssli est un Ă©crivain et peintre suisse, prĂ©curseur des peintres romantiques. Artiste atypique et intellectuel, FĂŒssli puise son inspiration dans les sources littĂ©raires. On perçoit dans sa peinture un langage onirique et dramatique oĂč se cĂŽtoient le merveilleux et le fantastique, le sublime et le grotesque.






L’Ɠuvre est une huile sur toile peinte en 1781.


âžĄïž L'oeuvre fait sens Ă  un trouble du sommeil connu : la paralysie du sommeil. La paralysie du sommeil est souvent associĂ©es Ă  des hallucinations. Ces hallucinations visuelles, auditives, tactiles, kinesthĂ©siques, tournent souvent autour du thĂšme de la prĂ©sence menaçante d'un ou plusieurs intrus dans la chambre. Ici la jeune femme endormie est piĂ©gĂ©e et paralysĂ©e par un dĂ©mon lui coupant la respiration dans son sommeil. La tĂȘte de cheval dĂ©formĂ©e et menaçante se rĂ©fĂšre Ă  la croyance et au folklore de l'Ă©poque concernant les cauchemars. Sans Ă©chappatoire, la jeune femme paralysĂ©e n'a pas le choix de faire face Ă  ses peurs les plus enfouies... un vĂ©ritable cauchemar.


âžĄïž Actuellement en exposition au MuseeJacquemart-AndrĂ© jusqu’au 23 Janvier 2022.



  • 3 / Judith et Holopherne - Caravage (1571-1610)


Michelangelo Merisi dit Le Caravage est un artiste qui rĂ©volutionne  la peinture italienne du XVIIe siĂšcle par le rĂ©alisme de ses toiles. Il travaillait dans l'obscuritĂ© et s'Ă©clairait de chandelles qu'il disposait du mĂȘme cĂŽtĂ© de ses toiles crĂ©ant ainsi une technique artistique inĂ©dite: le « clair-obscur ».

Les personnages de ses oeuvres sont issus de scÚnes religieuses, mythologiques ou profanes et sont traitées avec un réalisme époustouflant pour l'époque.




L’Ɠuvre est un huile sur toile peinte en 1598, commandĂ©e par un riche banquier gĂ©nois Ottavio Costa.


âžĄïžCette scĂšne de l’Ancien Testament reprĂ©sente la veuve Judith qui pour sauver son peuple lors du siĂšge de BĂ©thulie, sĂ©duit le gĂ©nĂ©ral Holopherne pour l'assassiner dans son sommeil.

âžĄïž Une servante accompagne Judith. Elle porte un sac pour emmener la preuve irrĂ©futable du dĂ©cĂšs du gĂ©nĂ©ral : sa tĂȘte coupĂ©e. Le visage cruel de la vieille servante est sans doute inspirĂ© des Ă©tudes ou caricatures de LĂ©onard de Vinci. L'artiste reprĂ©sente l'acte sans dĂ©tour, le sang gicle, Judith n'a pas encore fini de lui couper la tĂȘte... le Caravage fige l'instant. Glaçant et terrifiant.




  • 2 / Le Jugement Dernier - de JĂ©rĂŽme Bosch (1450-1516)

L’Artiste est un peintre NĂ©erlandais de la Renaissance, JĂ©rĂŽme Bosch (de son vrai nom Hieronymus van Aken). Il est appelĂ© «  le premier surrĂ©aliste ».

Les tableaux de JĂ©rĂŽme Bosch montrent des scĂšnes religieuses fantastiques, inquiĂ©tantes composĂ©s de personnages confrontĂ©s au pĂ©chĂ© et Ă  la damnation. L’enfer se mĂȘle au paradis, avec des ĂȘtres hybrides aux visages monstrueusement caricaturĂ©s.

Aucune des oeuvres de JérÎme Bosch n'est datée et cinq seulement sont signées.





L’Ɠuvre Le Jugement Dernier est une huile sur bois dĂ©couverte en 1486.


âžĄïž La composition du triptyque prĂ©sente le Jardin d'Eden dans le panneau de gauche et l'enfer Ă  droite.

Comme dans d'autres triptyques flamands contemporains, les volets sont peints en grisaille avec pour thĂšme le couronnement d'Ă©pines.





âžĄïž Dans le panneau central, le Christ juge les Hommes avec ses apĂŽtres et des anges.

A droite nous pouvons voir une reprĂ©sentation de l'enfer avec une ville assiĂ©gĂ©e par des dĂ©mons. À gauche se trouve le Paradis, oĂč les Ăąmes bĂ©nies sont expĂ©diĂ©es vers l'Eden sur un bateau.






  • 1 / One thousand year - Damien Hirst - (1965)


Damien Hirst est un artiste anglais des annĂ©es 90. Connu pour sa personnalitĂ© dĂ©cadente et pour ses oeuvres glauques ou mĂ©galomaniaques‹. Il dĂ©voile dans la presse qu'Ă  14 ans lors d’une visite dans un hĂŽpital il dĂ©robe une oreille Ă  la morgue et la cache dans un sandwich. Un jeune homme un peu dĂ©rangĂ©...

Car en tant qu'artiste, Damien Hirst se fait connaitre internationalement pour ses découpes d'animaux conservés dans du formol.


Ces carcasses de moutons, de vaches ou encore de requins sont exposées dans de grands aquariums dans les musées du monde entier.

Ces oeuvres cadavériques montrent une réalité crue; La vie est éphémÚre et fragile. Malgré les progrÚs technologiques, économiques, sociaux et légaux nous sommes impuissant face à la mortalité.







âžĄïž À l’exposition « Gambler », il dĂ©voile One Thousand Years, sa premiĂšre Ɠuvre qui fait grand bruit. DerriĂšre une vitrine, des mouches naissent dans un nid Ă  mĂȘme la cage et s’affairent autour d’un crĂąne de vache sanguinolent, puis meurent Ă©lectrocutĂ©es sur une lampe bleutĂ©e.





âžĄïž Damien Hirst souhaite que son expression artistique soit plus rĂ©aliste possible . Il travaille avec de vĂ©ritables cadavres d’animaux, la putrĂ©faction est ralentie (mais non empĂȘchĂ©e) par le formol dans lequel ils sont plongĂ©s. Une autre de ses Ɠuvre :The Physical Impossibility of Death in the Mind of Someone Living est rĂ©alisĂ© en 1991 .Cette Ɠuvre de 22 tonnes est composĂ©e d’un requin de 4,25 mĂštres plongĂ© dans 850 litres de formol. AppĂ©tissant n'est ce pas ?





Alors vous aussi toute ces oeuvres vous ont données des frissons ?

Joyeux Halloween

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout